Etudiants à bas revenus dans les universités américaines

cheri_wp156Dans un article du New York Times datant de 2011, un journaliste américain notait que la plupart des étudiants inscrits à l’université du Michigan provenait des familles les 4% les plus aisées (> 200 000 $).

Or, si de nombreux efforts ont été fait pour améliorer la mixité sociale au niveau racial, religieux ou du genre, peu l’a été par rapport à la mixité économique. En 2006, une étude montrait que dans les établissements très sélectifs, les étudiants en provenance des 4 premiers déciles des revenus familiaux ne représentait que 10 % des inscrits.

C’est cet aspect économique qu’a voulu étudier James Monks dans cet article qui revient sur l’impact du prix d’accès aux établissements, les politiques d’aides financières permettant de compenser ce premier point et la sélectivité des établissements concernant les étudiants à bas revenus.[wpfilebase tag=file id=7 /]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *