Frais dans le supérieur et aides publiques dans l’OCDE

eag2013(eng)--FINAL 20 June 2013Dans la lignée de l’étude 2013 publiée par Eurydice et citée dans l’article précédent, le rapport Regards sur l’éducation 2013 fournit des données complémentaires sur les frais dans l’enseignement supérieur, les frais d’inscription et les aides publiques des pays de l’OCDE.

Les informations intéressantes, celles relatives aux aides publiques couvrant les frais d’inscription dans l’enseignement supérieur (mais vous pouvez consulter tout le reste bien sûr !)  se trouvent dans le chapitre B (“Ressources financières et humaines investies dans l’éducation”), et en particulier l’indicateur B5 (“Montants des frais de scolarité et aides publiques dans l’enseignement  tertiaire”, page 230 de la version française, voir ci-dessous). Cet indicateur est entre autres illustré par un instructif schéma représentant le nombre d’étudiants bénéficiant d’aides par rapport au montant des frais (indicateur B5.1). On y constate une fois de plus que les pays nordiques européens font partie de ceux chez qui les étudiants aidés sont les plus nombreux, pour des frais de scolarité proches de 0. Mais il ne sont pas les seuls avec un fort taux d’étudiants aidés : Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Australie font également partie des pays de l’OCDE où les systèmes d’aide publique aux étudiants sont les plus développés. Mais avec des coûts particulièrement élevés, le “ponpon” étant porté par les Etats-Unis. Une comparaison des différents systèmes est nécessaire pour comprendre ces différences. D’ailleurs, les frais payés par les étudiants couvrent-ils les frais réels ? C’est une réflexion sur laquelle nous reviendrons.

Lecture en ligne de la version française.

Regards sur léducation 2013Téléchargement de la version anglaise en PDF.

[wpfilebase tag=file id=9 /]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *